Valérian et Laureline : Infos sur le tome 20 – L’ordre des pierres

Les dossiers BD

Pour ceux qui aurait raté le début – autrement dit l’album précédent, Au bord du Grand Rien , rappelons que nous avions quitté Valérian et Laureline dans la situation de simples marchands ambulants. Des VRP de l’espace, en quelque sorte, embarqués sur un jumbo-cargo dirigé par la commandante Singh’a Rough’a, après avoir laissé de côté leur célèbre astronef pour des raisons évidentes de discrétion. Mais sous couvert de se livrer au commerce, nos deux héros dissimulaient leur véritable objectif : retrouver leur bonne vieille Terre et leur non moins bonne vieille Galaxity. Pour atteindre ce but secret , il leur faut désormais plonger dans le fameux Grand Rien, cette masse obscure et assez peu engageante dénuée d’étoiles et de la moindre trace de civili-sation. Mais pas dénuée de dangers ni de pièges, comme nos deux amis ne tardent pas à le découvrir. Parmi lesquels les Wofochs, ces monstres de pierre aussi redoutables que silencieux. Que vont-ifs découvrir ? A quoi ressemble ce fameux Grand Rien ? Mystère…

valerian.20.1

Ce nouvel album -le vingtième de la série – n’est pas un épisode tout à fait comme les autres. Pour la première fais de leur longue carrière, Valérian et Laureline sont confrontés à  une mission inédite qui doit, si tout se passe bien, les ramener vers leur planète d’origine. « Dans les précédents albums, l’urgence était de modifier le cours de l’Histoire ou de sécuriser l’Avenir, explique Pierre Ghrisiïn, le scénariste. Cette fois, ils sont lancés dans une véritable quête. Et cette quête vertigineuse donne une dimension de space opera à leur aventure, même si celle-ci se teinte aussi de comédie sentimentale. Ils sont face à une menace à laquelle ils n’ont jamais été confrontés : l’Etranger absolu. » D’une certaine manière, Valérian et Laureiine vont devenir adultes. Mais la gravité des enjeux n’interdit pas, heureusement, cette fantaisie qui est l’une des marques de fabrique de la série. Christin prévient avec une pointe de malice : « Cette quête est angoissante mais l’histoire reste du pur Valérian, avec notre héros coincé sur une lune à pâte molle dont seule la farce psychologique de Laureline l’extirpera. »

valeriancouv2

On peut faire confiance à Christin et Mézières pour surprendre leurs lecteurs tout en leur permettant de goûter tout ce qui fait le charme et l’originalité de leur univers. En compagnie de Valérian, voilà quarante ans déjà qu’ils sillonnent les chemins de l’espace-temps et ceux de la création en bande dessinée.
« Au début, Valérian n’était qu’un amusement , se souvient Pierre Christin. A l’époque, en matière de science-fiction, la bande dessinée ressemblait à un désert. Nous avons vraiment pris notre envol avec l’album L’Empire des 1000 planètes. René Goscinny a eu un réflexe de grand rédacteur en chef : il s’est dit que Valérian possédait un vrai potentiel, même si la série ne l’attirait pas spécia­lement. Avec Jean-Claude, nous nous sommes sentis en confiance. » Forcément, après plusieurs voyages interplanétaires, le duo est rodé à merveille. « Mon rôle consiste à visualiser les propositions de Pierre, résume Jean-Claude Mézières, dessinateur et complice du scénariste. II établit la trame générale de l’histoire. Ensuite, j’introduis quelques changements. Le filtre du dessin permet de crédibiliser le scénario. Au moment où il découvre mes planches, Pierre me fait toujours le plaisir d’être étonné par ce que je lui propose… Quand l’un suggère une piste nouvelle à !’autre, celui-ci s’y engouffre tout de suite. Pour un dessinateur, travailler avec un scénariste exigeant permet non seulement de s’appuyer sur un récit structuré mais aussi de ne pas refaire la même chose à chaque fois. C’est d’autant plus important avec la science-fiction, domaine dans lequel il faut se renouveler en permanence. »

Et après? Que se passera-t-il si, comme tout le monde l’espère, Valérian et Laureline retrouvent la Terre à l’issue du prochain album, troisième volet de cette trilogie ? « Nous n’avons jamais eu de plan de carrière ! s’empresse de préciser Mézières. Pour l’instant, l’idée est de revoir la Terre et de boucler ce cycle. La suite est totalement nébuleuse ». Mais Pierre Christin a tout de même sa petite idée sur la question… « Si Valérian et Laureline réussissent a atteindre leur objectif, la fin sera vraiment stupéfiante ! Je l’ai écrite avant de m’engager dans le cycle en cours, voilà trois ou quatre ans. Mais Jean-Claude ne la connaît pas : c’est un dénouement secret que j’ai mis en sécurité dans un lieu secret… » Et encore après ? Là, Pierre Christin ne possède pas la réponse. « Mézières et moi finirons par être vraiment
vieux ! s’amuse le scénariste: Si Valérian et Laureline se contentent de vieillir juste un peu, nous deux vieillissons pour de bon… » Mais n’anticipons pas. Pour le moment, Valérian a déjà fort à faire. Quant au lecteur, bien calé dans son fauteuil, il s’apprête à savourer les différentes déclinaisons du personnage annoncées pour fêter ses quarante ans : une série de dessins animés diffusés en 2007 sur France 3 et un documentaire consacré aux heureux parents de Valérian, qui sera prêt pour le prochain Festival d’Angoulême.

Acheter :