Amazonie T1

Les critiques BD

1949. Un photographe arrive à un dispensaire dans la jungle amazonienne. Il meurt en parlant de son appareil photo et laisse un message. Le révérend du dispensaire fait développer la photo. Ce qu’il y voit le choque profondément. Il montre la photo à son ami Graham, consul d’Angleterre au Brésil qui l’envoie aux services secrets britanniques. Sir Charles demande à Kathy Austin de venir le rejoindre en tant qu’experte du surnaturel en Namibie et au Kenya. Après Kenya et Namibia, les scénaristes Rodolphe et Léo proposent à Kathy Austin un nouveau cycle d’histoires surnaturelles. Ce n’est plus en Afrique, mais dans un même pays au même climat avec un peuple menaçant : l’Amazonie. Les ingrédients sont les mêmes, mais le lecteur se fait accrocher comme dans les cycles précédents. Il ne voit la photo que très tard dans l’histoire. Et à ce moment tout le monde est fasciné : Kathy, les nazis et le consul. Le dessinateur Bertrand Marchal excelle dans le style Léo. Tout est rythmé. Les plans et les cadres sont percutants.
On n’attendait pas moins d’une telle équipe…
Critique de marc Bauloye

Acheter :

Laisser un commentaire