Antartica T1 Jeu de dupes

Les critiques BD
  • Kölle Bartoll
  • Glénat ©

  • 1909. Normandie. On attend le retour de l’Aurore, un navire armé par Le Bannec dont la fille Maureen est amoureuse du capitaine Knut Larson qui commande l’Aurore. Dès son arrivée, un mouvement de grève débute qui vise à rallier les marins du bord. Le Bannec arrive sur le port et le plus vieux marin lui demande de discuter pour régler les problèmes. Toutefois, au manoir de l’armateur, une dispute se produit et sans le faire exprès, Le Bannec tue le marin et fait porter le chapeau au capitaine. Lequel s’enfuit au grand dam de Maureen. Larson s’engage alors dans l’expédition vers le Pôle Sud menée par Roald Amundsen. Il va se trouver en compétition avec l’expédition britannique du capitaine Scott où se trouve Lawrence Oates, le cousin de Maureen. Laquelle espère revoir son capitaine… Le scénariste Jean-Claude Bartoll débute un triptyque qui prend sa source dans les récits historiques et qui raconte une aventure avec un grand A du début du siècle dernier. A savoir, la compétition vers le Pôle Sud par l’anglais Scott et le norvégien Amundsen. Le scénario introduit tous les personnages importants des expéditions historiques. C’est une mise en place qui prévoit d’associer une relation amoureuse à l’aventure. Le dessinateur Bernard Kölle sert à merveille le scénario. Il s’inspire du trait réaliste d’Hermann pour créer des personnages qui font vrais. Ses décors sont somptueux, surtout les vues marines.

    Un début prometteur…

    ?>