At Work

Les critiques BD
  • Horrocks
  • Casterman ©

  • Si Dylan Horrocks est essentiellement connu pour Hicksville, il a également imaginé et dessiné une grande variété d’histoires courtes pendant plus de 25 ans. Après un méticuleux travail pour les rassembler et les sélectionner, il les partage enfin dans At Work. Au fil des nouvelles qui s’égrainent de 1986 à 2012, c’est une cartographie précise de l’univers d’Horrocks qui se dessine. Les moments clés de son parcours artistique et personnel apparaissent régulièrement derrière la fiction : la rencontre avec sa femme dans Little Death (1986), le moment où, en 1990, après de longs questionnements, il fait le choix de s’assumer pleinement en tant qu’auteur de BD (The Last Fox Story). La nouvelle Capitain Cook’s Comic Cut qui date de 1984 pourrait quant à elle évoquer un prélude à Hicksville… Avec At Work, Horrocks décline les modes d’expression graphiques. Classique, photos, montages, trait réaliste ou caricatural, le tout en séquences. Interrogations, toujours, sur le BD, son travail. On est dans les années quatre-vingt-dix, début des années 2000. Rien ne l’arrête, heureusement, car Horrocks touche à tout avec bonheur. Inquiet, Dylan Horrocks, dans un monde qui parfois, on le sent, le dépasse. Son œuvre est d’un esprit créatif incomparable. L’univers de Horrocks surprend et sort de l’ordinaire. Visuellement, l’artiste est déjà très lisible.
    A découvrir…

    ?>