Batman The Killing Joke

Les critiques BD
  • Bolland Moore
  • Urban Comics ©

  • Il règne un temps pourri sur Gotham. Cela n’arrête pas Batman qui a décidé d’aller à l’asile d’Arkham cette nuit-là. Il est attendu par le commissaire Gordon qui n’a pas le temps de lui parler. Batman vient rendre visite au Joker. Il voudrait discuter une bonne fois pour toute avec ce dernier. C’est alors qu’il se rend compte qu’il n’a pas le Joker en face de lui, mais un de ses sosies habillé comme lui. En fait, le Joker se ballade à Gotham et achète un parc d’attractions… « The Killing Joke » a été écrit par Alan Moore en 1988. C’est l’une des histoires les populaires du Dark Knight. Moore n’en était pas content. Pourtant, jamais le Joker ne fût montré ainsi : comme un monstre qui fait peur à vous glacer les sangs. Moore profite de l’aspect fou du bouffon pour livrer des dialogues prenants et des moments qu’on n’oublie pas. Autre aspect intéressant, Moore évoque le passé du Joker. Toutefois, une fois l’histoire lue, on a l’impression que l’intrigue aurait pu être plus développée et que Batman n’est pas assez présent. Pour illustrer ce scénario un peu moyen, on trouve un Brian Bolland en pleine forme. Le dessinateur a revu sa copie et a ajouté des détails à ses planches ainsi que de nouvelles couleurs (réalisées précédemment par le brillant John Higgins). Le dessin colle parfaitement à l’époque contemporaine grâce notamment à l’aspect esthétique.

    Cette réédition est à se procurer d’urgence…

    ?>