BD : 3’’

Les critiques BD
  • Marc-Antoine Mathieu
  • Delcourt ©

  • 3’’ se propose de relater la trajectoire de la lumière dans une petite portion d’espace-temps. Les trois secondes qui la constituent forment un récit très court mais aussi très dense, aux allures d’intrigue policière. Observer les détails, enquêter d’une scène à l’autre permet de reconstituer les angles morts et de récolter les indices sur ce qui relie les personnages et les motive. Affaires, crimes, complot… A chacun de se faire sa propre idée. Quelques pistes : Quel scandale secoue la presse ? Qu’a dit Renato Nacci et que fait-il ? Qui est dans l’avion et que lui arrive-t-il ? Qu’a-t-on offert à Carine ? Voilà le préambule pour 3’’ du petit (grand) génie de la BD, Marc-Antoine Mathieu, qui manie l’art séquentiel avec brio. Ici, le pari est osé. Tout repose sur l’effet miroir, l’effet rétroviseur. Chaque planche se termine par un détail qui est agrandi à la planche suivante. On pourrait penser que le lecteur ne va pas accrocher, mais chaque page invite à lire la suivante. Ce sont des histoires de 3’’ racontées sur une durée totale de 3’’ ou sur 3’’ multipliées par le nombre d’histoires. Il y a une intrigue qu’il faut décrypter. Mathieu utilise le gaufrier classique et des thèmes reviennent de façon récurrente toutes les 3’’. C’est totalement innovateur. Ce n’est pas un exercice de style. Ce n’est pas une expérimentation. C’est une façon nouvelle de raconter en BD une histoire. C’est un nouveau concept jubilatoire qui invite à de multiples lectures de 3’’. Mathieu a toujours accordé beaucoup d’importance au livre-objet et il est l’exemple même que la BD peut se renouveler.
    Un bel album à lire en 3’’. Un livre exceptionnel à lire d’urgence !

    ?>