BD : Alerte à Fangataufa

Les critiques BD
  • Devig & Geluck
  • Casterman ©

  • 1966. Paris. Scott Leblanc rédige pour le magazine Bien en vue la chronique Des animaux et des stars. Ce jeune journaliste, particulièrement idiot, est envoyé faire l’interview du professeur Moleskine. Ce dernier est victime  du vol de la formule d’une arme redoutable. Moleskine devine que ce vol est lié aux essais nucléaires français en Polynésie sur l’atoll de Fangataufa. Et voilà le duo qui s’embarque pour Papeete. Sur une idée du dessinateur Devig, Geluck signe ici son premier scénario réaliste dans le genre aventure à suspense et humour parodique. Si l’intrigue reste classique, ses éléments sont à prendre au second voire au troisième degré. Leblanc, c’est Tintin version Lagaffe. Ce pastiche de la BD des années 60 est basé sur des faits réels: les essais nucléaires français en 1966 sur l’atoll de Fangataufa. Jeux de mots et gags hilarants se succèdent en rafales (comme le comportement de fumeur obsédé de Moleskine). Et, on retrouve même le grand Charles de Gaulle en pleine forme. Si Geluck a donné à Devig l’occasion de publier ses premiers dessins d’humour dans sa collection C’est pour offrir, le graphisme ligne claire de ce dernier montre l’influence indéniable d’Hergé himself. Par ailleurs, décors et costumes des personnages sont parfaitement reconstitués. Les auteurs prévoient de faire de Scott Leblanc une série à succès puisqu’ils annoncent neuf titres à venir sur la jaquette de l’album !

    Une création réussie, pleine de fraîcheur et d’humour farfelu…

    Acheter :

    Laisser un commentaire