BD : Alix T29 Le testament de César

Les critiques BD
  • Venanzi
  • Casterman ©

  • Automne 46 avant J-C. Alix et Enak rejoignent à Rome l’un de leurs plus vieux amis, le général Galva, un fidèle de César. Galva marie la plus jeune de ses deux filles, Cécilia, et convie les deux compagnons d’aventures à la noce. Enak est chargé de faire le portrait de Cécilia. C’est alors qu’arrive Aurélia, l’aînée, une Vestale. Tout de suite, Alix est séduit et les jeunes gens partent en balade. Mais, ils se font agresser par trois tueurs… Après les épisodes précédents très moyens, Le testament de César figure parmi les bonnes surprises de la production du studio Jacques Martin. Marco Venanzi élabore un scénario astucieux qui reprend des faits réels. Le testament de César a bien existé et fût déposé chez les Vestales. Il désignait Pompée comme successeur, mais Octave l’a utilisé à son profit. Venanzi imagine Alix mener une enquête qui va le mettre en bien mauvaise posture et qui concerne le pouvoir politique de Rome. Le scénario fonctionne magnifiquement bien. Les rebondissements haletants ne manquent pas et Venanzi met son héros dans une situation inextricable. Mystère, coups de théâtre font de cet épisode une réussite. Comme Jacques Martin, Venanzi maîtrise parfaitement son dessin avec un grand respect historique. Il s’appuie sur une documentation rigoureuse. Le résultat est superbe. Les couleurs de Venanzi parachèvent le travail très soigné.

     

    Un épisode passionnant qui se lit d’une traite et rappelle les albums réalisés par Martin…

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire