BD : Alix, tome 28, La Cité engloutie

Les critiques BD
  • Jacques Martin & Patrick Weber & Ferry
  • Casterman ©

  • BD : César a conquis toute la Gaule… Toute la Gaule ? Non ! Un village d\’irréductible Gaulois résiste encore à l’envahisseur. Alors que César s’apprête à envahir l’Angleterre, l’Armorique résiste et des légions disparaissent mystérieusement. C’est autour de ses dieux et de ses druides que la résistance celte s’organise pour détruire les armées romaines. Alix, le Gaulois au service de Rome, saura-t-il ramener ses frères de sang vers la paix. 

    Alix explore les mondes de l’Antiquité depuis 1948, Jacques Martin, son père, frappé de cécité a du se résigner à déléguer ses crayons. La tâche est lourde pour les héritiers désignés. Le scénario, cosigné par Jacques Martin, reste digne d’intérêt, mais il aurait pu montrer davantage les tiraillements d’un Alix déchiré entre ses deux patries, ses deux cultures. En ce qui concerne le dessin, le graphisme est agréable. Mais Ferry fait du Ferry, pas du Martin. De ce côté, les fans risquent de ne pas y trouver tout leur bonheur.

    Acheter :

    Laisser un commentaire