BD : Aria T32 Le diable recomposé

Les critiques BD
  • Weyland
  • Dupuis ©

  • Par des krylfes (lucioles) appartenant à son fils Sacham, Aria apprend qu’un drame est arrivé. La maison de son fils a été incendiée par des soldats. Sur ses traces, Aria se fait agresser aux abords d’un château par un homme en cagoule. Elle découvre que c’est son fils qui a perdu l’esprit. Aria décide de s’occuper de lui. D’autant plus que Montéga et ses hommes les ont pris en chasse avec des chiens monstrueux. Montéga surnomme Sacham le diable recomposé parce qu’il a consulté ce guérisseur qui aurait fait mourir sa femme enceinte et qui l’aurait rendu impuissant… La fougueuse, indomptable et séduisante Aria se trouve ici face à ses responsabilités de mère. Cela surprend celui qui n’a pas lu tous les albums de la série. Weyland utilise donc des éléments provenant du passé pour construire une intrigue à rebondissements. C’est l’occasion de revenir sur les circonstances étranges qui ont marqué l’enfance de son fils. Aria se sent coupable car c’est elle qui l’a contaminé en plongeant dans un lac maudit.  Comme sa mère, Sacham a un destin peu commun. Ce qui caractérise l’épisode, c’est aussi le mystère qui plane sur les transformations du jeune homme. Graphiquement, Weyland parvient encore à nous surprendre: le personnage principal évolue vers une beauté sans cesse changeante. Les décors et les personnages sont particulièrement soignés. Les couleurs méritent aussi une mention car elles rehaussent l’histoire.

    Un mets délicat à déguster d’urgence…

    Acheter :

    Laisser un commentaire