BD : Baby Doll T2 Diary

Les critiques BD
  • Scherding Ka
  • KSTR ©

  • Julie Ka, 37 ans, directrice artistique d’une maison de couture, confie ses turpitudes sexuelles à une séduisante journaliste, Hatsue, qu’elle désire. Elle en arrivée aux années 2001 -2010. Julie vit avec Miya à Paris et les deux filles s’envoient en l’air sans complexes. Mais, Julie apprécie aussi les hommes. Aussi, Miya décide de lui faire une surprise pour son anniversaire. Avec le gâteau, elle lui offre deux hommes. En juillet 2006, Miya part s’installer en Afrique. Julie va voir un psychanalyste et le séduit… Julie Ka, qui scénarise cet album, est vraiment directrice artistique dans une maison de haute couture. Ce second volet de ses confessions serait autobiographique. KSTR présente cette histoire comme l’entrée en scène de la bande dessinée érotique dans leur catalogue ! Il est pourtant clair que ce récit est avant tout pornographique… Il y a du sexe à chaque planche et les attributs sexuels sont montrés en action en gros plans ! Hétéro, lesbienne, Julie ne nous épargne rien. Il n’y a pas de scénario mais une longue suite d’accouplements divers. On peut s’interroger sur la finalité d’une telle démarche. Voyeurisme ? Exhibitionnisme ? Qu’est-ce qu’un récit de ce genre peut apporter au lecteur ? Le dessinateur Philippe Sherding dessine les corps nus avec beaucoup de véracité et de façon crue…

     

    Un album pornographique pour public averti et amateur de sexe en tous genres…

     

    ?>