BD : Boule et Bill T 32 Mon meilleur ami

Les critiques BD
  • Verron
  • Dargaud ©

  • Pendant que Boule et Pouf, son copain, jouent à être Indiana Jones, Bill mange le sandwich de Pouf… De son côté, pour ne pas hiberner, Caroline, la tortue, se dope au café ! Bill vole des bouquets de fleurs pour les offrir à son boucher afin d’être dans ses bonnes grâces… Boule se remémore les bons moments passés avec Bill. Ils étaient toujours ensemble s\’aidant l\’un l\’autre. Toujours ? Non. Bill n\’a jamais aidé Boule à faire ses devoirs ! Mais Bill proclame qu\’il n\’est pas un chien savant, mais un chien marrant ! Boule et Bill fêtent cette année leur cinquantième anniversaire ! On peut parler d\’un fabuleux parcours avec le succès toujours au rendez-vous. En 2003, Roba confie Boule et Bill à Laurent Verron. Pour cet album, Verron s\’est fait aider par deux scénaristes, Pierre Veys et Cric. Même si le résultat n\’atteindra jamais l’humour de Roba, les repreneurs font beaucoup mieux que bien. Pour preuve, les gags sont désopilants. Verron et ses compères savent pratiquer l’art de la bonne chute. La plupart des gags sont drôles, savoureux, hilarants et d’un comique débridé. Mais, comme le faisait Roba, il y a aussi des moments poétiques et tendres. Verron épouse à merveille le graphisme et le style de Roba. Les personnages restent adorables et bien croqués.

    Mon meilleur ami, c’est  Bill, le chien marrant qui vole la vedette à Boule et qu’on aimerait bien avoir chez soi. Ses frasques feront s’esclaffer petits et grands…

    Acheter :

    Laisser un commentaire