BD : Faire le Mur

Les critiques BD
  • Maximilien & Le Roy
  • Casterman ©

  • Palestine. Camp de réfugiés d\’Aïda. Cisjordanie. Juillet 2008. Mahmoud Abu Srour, jeune Palestinien de 22 ans, tient l\’épicerie familiale. Pour tromper l\’ennui, il dessine et voudrait en faire sa profession. C\’est son moyen d\’évasion car il est captif d\’une immense prison à ciel ouvert: toute la Cisjordanie est une nasse sans issue, cernée par un mur presque infranchissable de 700 kilomètres de long. Son espoir, c\’est Audrey, une jeune française de 19 ans, venue en Palestine pour comprendre. Mahmoud existe réellement. Maximilien Le Roy en fait le témoin d\’une vie de souffrance. C\’est le portrait d\’un homme seul en colère qu\’on retrouve au fil du récit. Il espère changer son quotidien en séduisant une jeune fille qui le déçoit. Mais, il ne peut s\’empêcher de stigmatiser les brimades qu\’il vit tous les jours. Mahmoud refuse les amalgames que l\’on fait entre les Palestiniens et les terroristes. A côté de l\’aspect politique très présent, le lecteur ne peut s\’empêcher de prendre fait et cause pour Mahmoud. Pour donner plus de poids à la démarche de Le Roy, l\’album est préfacé par Simone Bitton, une cinéaste engagée. A la fin de la BD, on trouve l\’album photo de Mahmoud, un reportage de Maxence Emery et un entretien avec Alain Gresh. C\’est le crayon que Le Roy a choisi pour s\’exprimer graphiquement de fort belle manière.

     

     

    Juste, sensible et déchirante, une chronique captivante de l\’enfermement des Palestiniens racontée de l\’intérieur…

     

     

     

     

    Marc Bauloye

     

     

     

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire