BD : Hammerfall T3 Les gardiens d\’Elivagar

Les critiques BD
  • Sylvain Runberg & Boris Talijancic
  • Dupuis ©

  • Bjorn le Beau atteint les rives de Birka. Il projette d’acheter plusieurs langskips et de se rendre sur les territoires d’Ulf le Blanc afin de reprendre la relique par l’argent ou par la force. Charlemagne râle encore et toujours après ses enfants. Ulf œuvre en douce en droguant les gardiens des sources d’Elivagar, des géants pacifiques, les rendant assoiffés de sang. Harald et Henrik cravachent leurs montures dans l’espoir de retrouver Lina, qui tâche, elle, de tirer son épingle du jeux.

    On est toujours dans le récit mythologico-historique. Quand les hommes se livrent à leur occupation favorite – la manipulation -, les Dieux anciens et nouveaux observent. Envisageraient-ils finalement d’entrer en scène ?

    Ce troisième tome est celui de la transition, du temps suspendu. On a quitté les combats violents pour se recentrer sur les besoins de chacun : on attend la construction des langskips, on prend le temps d’écrire son rapport à Charlemagne, on offre une sépulture à ses morts… En bref, l’auteur marque une pose. Le lecteur, qui a attendu des mois en espérant avoir quelques réponses aux questions qu’il se pose, doit patienter encore. Il peut ainsi s’attarder sur les planches. Nul doute que Boris Talijancic soit un illustrateur de talent et qu’il ait en sa possession une riche documentation de paysages scandinaves mais c’est dommage que la nature y semble trop bienveillante. Est-ce à cause de cette magnifique mise en couleur de Irène Häflinger, toute en douceur dans l’utilisation de camaïeux forts agréables, trop agréables ? Dans cette belle campagne glacée, on se prend à espérer que Loki fasse son apparition et souffle enfin un peu de folie sur ce trop bel édifice.

    Acheter :

    Laisser un commentaire