BD : Ingrid de la jungle

Les critiques BD
  • Scotto Stoffel Di Martino
  • Fluide Glacial ©

  • Colombienne, puis française par mariage, Ingrid Petancourt (Betancourt) a été enlevée le 23 février 2002 pendant sa campagne à l’élection présidentielle par la FARCE (FARC), la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie. Ingrid s’évade sans cesse avec l’aide Marcelo, un bouc. Mais, elle reprise à chaque fois. En France, son ancien professeur devenu premier ministre s’inquiète. Une tentative française de la récupérer échoue. Nicolas Sarko (Sarkosy) s’en mêle. Finalement, l’Opération Jaque est lancée le 2 juillet 2008. Un commando de l’armée nationale colombienne réussit à exfiltrer Ingrid… On retrouve au scénario de ce navet irrévérencieux, Serge Scotto et Eric Stoffel. Cette parodie, qui se veut drôle, est typiquement française. Toutefois, l’enlèvement a été fortement médiatisé et cela pourrait amuser les lecteurs qui cultivent le mauvais goût. L’album suit scrupuleusement les faits historiques  qui sont truffés de mauvais gags. Ingrid Betancourt n’est certainement pas une personne parfaite. Des otages l’ont qualifiée d’égoïste. Mais, peut-on rire de tout ? Moi, cela ne m’a pas fait rire… Ingrid a vécu six ans un enfer et ne méritait pas de devenir l’héroïne d’une BD comique. Les scénaristes ont largement dépassé les limites du politiquement correct. Quant au dessin de Richard Di Martino, il épouse les incohérences du scénario.

    Acheter :

    Laisser un commentaire