BD : Jason Silverstone : Cœurs parallèles

Les critiques BD
  • Vinson et Corso
  • Ankama ©

  • Le concept de Jason Silverstone est que nous vivons dans un monde rempli d’univers parallèles. Le héros, Jason Silverstone, brocanteur de profession, est capable de voyager dans l’intramundus, un monde dangereux peuplé d’êtres étranges. La première étape de son voyage, Urbalia, est une planète que l’on pourrait résumer à une prison géante pour fous. La quête de Jason est de retrouver la trace d’une habitante d’Urbalia qui s’est exilée sur Terre, en apportant avec elle tout un tas de malheurs sur notre planète. Accompagné de son masque magique, Smul-Tak, Jason Silverstone va découvrir un allié idéal pour son périple.

    La BD Jason Silverstone a de nombreux atouts pour convaincre : un dessin qui attire l’œil, des couleurs soignées, de l’action débordante… Pourtant, l’histoire, trop tirée par les cheveux, nous laisse sur notre faim. Le lecteur a à peine le temps de se faire au monde pas si normal où vit le héros (se succèdent en quelques pages un inspecteur bourru, une aventurière vêtue de cuir façon Matrix, un hacker, un moine hindouiste) qu’il se trouve projeté dans un univers parallèle encore plus loufoque, entre bestioles bizarres et machines extraterrestres. Du coup, c’est la lisibilité du scénario qui en pâtit. A la fin on ne souvient même plus qui Silverstone recherche vraiment dans l’autre monde. Heureusement, le lecteur aguerri pourra toujours se rattraper sur les planches bonus en fin de BD, qui nous éclaire un peu sur la genèse de Jason Silverstone. On aurait tout de même préféré comprendre avant !

    Acheter :

    Laisser un commentaire