BD : Je voudrais me suicider mais j\’ai pas le temps

Les critiques BD
  • Cestac & Teulé
  • Dargaud ©

  • Handicapé à la jambe à cause de la polio, Jean-Charles Ninduab est rejeté par ses parents qui désiraient une fille. Seule sa grand-mère lui porte de l’affection. Très jeune, il décide de faire de la BD. Sous le nom de Charlie Schlingo, il collabore, comme humoriste, à de nombreux magazines, mais ses albums ne se vendent pas… Par ailleurs, Schlingo est vulgaire et grossier. Il urine par la fenêtre, prend des cuites carabinées et vomit partout ! Pour aider un pote à se désintoxiquer, il se met à la drogue, puis défenestre son dealer ! Il meurt en 2005 à 49 ans. En panne d’imagination, Jean Teulé et Florence Cestac ont voulu lui rendre hommage en écrivant sa biographie. Teulé a recueilli de nombreux témoignages  qui montrent que Schlingo était un inadapté social et un être excessif. A lire cette biographie, on n’a pas vraiment envie de découvrir son oeuvre. Certains prétendent que Schlingo avait un style novateur et poétique. Difficile de juger puisqu\’il n\’a jamais été réédité jusqu\’à aujourd\’hui. L’Association va remplir cette lacune en publiant deux de ses titres. Avec son style gros nez et son dessin rond, Cestac illustre la vie de ce phénomène d’une façon saisissante sans omettre les détails les plus glauques…

    Un ouvrage édifiant qui donne une piètre image de Charlie Schlingo…

    Acheter :

    Laisser un commentaire