BD : Jérôme K. Jérôme Bloche Post Mortem T23

Les critiques BD
  • Dodier
  • Dupuis ©

  • Un maître-chanteur envoie des lettres aux fidèles de l’église Notre-Dame de Clignancourt pour les obliger à verser de l’argent afin de restaurer l’orgue de la paroisse. Jérôme reçoit la visite d’un paroissien hors de lui qui met en cause le père Arthur en charge de cette église. Jérôme est un ami d’Arthur et il se met en tête de débrouiller cette histoire de corbeau… Cette fois, Dodier met en place une double intrigue qui deviendra unique à la fin. Il y a ce maître-chanteur qui connaît bien les paroissiens et les trouvent pusillanimes. Jérôme va devoir déployer des trésors d’astuce pour ne pas se mettre les victimes à dos et pour trouver la vérité. Il n’a pas peur d’interroger tous les suspects possibles. Et, sa façon d’enquêter va porter ses fruits, mais partiellement, car il ne comprendra les choses qu’à la fin. Enfin, il y a le retour du père de Babette et Jérôme manque de la psychologie la plus élémentaire. C’est la première fois que l’on voit Babette souffrir ainsi et elle mérite plus d’égards qu’elle en reçoit. Pour une fois, le dénouement de l’enquête n’est pas limpide. Il faut savoir lire entre les lignes ou relire l’album pour comprendre. Cela ne nous empêche pas de prendre beaucoup de plaisir à la lecture de cette enquête de proximité. Avec son trait clair, élégant, précis et réaliste, Dodier parvient à nous enchanter grâce à une savoureuse galerie de protagonistes (toujours les mêmes comme Burhan et Zelda) et à une reproduction envoûtante de Paris.
    Un épisode qui se veut passionnant mais qui se conclut de façon abrupte…

    ?>