BD : La ballade de Magdalena T1 La stratégie du poisson-flute

Les critiques BD
  • Dubois
  • Le Lombard ©

  • Bordeaux 1913. Arnaud de Sars part pour vivre l’aventure. Il laisse derrière lui sa femme et sa fille Léonie à la tête d’un commerce qui marche bien. En 1914, les affaires vont mal. Léonie décide de se rendre en Nouvelle-Guinée, dernier endroit où elle a eu des nouvelles de son père. Là, Magdalena, son père et son oncle, Lukian Bruckner, des allemands, sont aux prises avec un terrible ouragan… Le scénariste et dessinateur Christophe Dubois s’est lancé dans un diptyque ambitieux. A la lecture de son album, on ne peut s’empêcher de penser à La Ballade de la mer salée d’Hugo Pratt et aux Passagers du vent de François Bourgeon. Dubois nous entraîne dans l’Aventure avec un grand A. Une aventure où le bleu profond domine. Dubois aime la mer et cela se voit. Il a choisi comme contexte la guerre ; mais une guerre en toile de fond, lointaine. Car ce qui compte pour le scénariste, c’est le mystère que cache Magdalena, la narratrice. Laquelle vit une quête initiatique comme Léonie. Lukian, le violent, cache, lui aussi, un secret. Tout est mis en place pour une suite mouvementée et passionnante. Graphiquement, Dubois opte pour le trait réaliste et exotique. Ses décors, superbes, sont rehaussés par la couleur directe. Bleue pour la mer. Rouge pour le soleil. Grise pour le mystère.
    Sans doute le début d’une aventure qui deviendra vite un classique. A ne pas manquer !

    ?>