BD : La fille de Paname T1 L’homme aux Couteaux

Les critiques BD
  • Kas & Galandon
  • Le Lombard ©

  • A treize ans, Amélie Elie fait la connaissance dans un bal populaire d’un garçon nommé Matelot. Tout de suite, c’est le coup de foudre. Elle y rencontre aussi Hélène de Courtille. Mais, le bal se termine en bagarre entre deux bandes rivales. Amélie et Matelot se mettent en ménage. Jusqu’au jour où elle est confrontée à son père qu’elle a abandonné. Matelot la sermonne et lui promet un bel avenir de blanchisseuse. Et, de cela, elle ne veut pas. Elle quitte le garçon et est recueillie par Hélène qui brûle d’amour pour elle… Laurent Galandon revisite sous un angle très réaliste l’histoire authentique d’Amélie Elie, dite Casque d’Or. L’histoire de « La fille de Paname » est celle d’une jeune femme qui ne voulait pas devenir blanchisseuse et mourir au travail comme ses parents. Mais, au début du 20ème siècle, le Paris des quartiers malfamés, des apaches, macs et autres voyous n’offre à une aussi jolie fille guère d’autres moyens que le trottoir et les passes à quelques sous. Le portrait d’Amélie est saisissant. Voilà une prostituée qui fait l’éloge de son métier et qui n’a peur de déclencher des rixes entre voyous pour ses beaux yeux. Galandon respecte à la lettre les faits sordides et réels de l’histoire d’Amélie. Le dessinateur Kas se retrouve véritablement dans son élément. Décors et personnages sont authentiquement rendus. Amélie est à croquer. Les couleurs resplendissent.

    Un véritable petit régal qui préfigure une suite prometteuse. A découvrir !

    ?>