BD : La guerre des Sambre Werner et Charlotte Chapitre 2 Automne 1768 La messe rouge

Les critiques BD
  • Boidin Yslaire
  • Glénat ©

  • Novembre 1768. L’antipathique comtesse Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte se trouvent exilées à Vienne. Au cours d’un jeu, Charlotte rencontre Werner Von Gotha, un orphelin aux yeux rouges. Du premier coup, Charlotte tombe amoureuse de Werner. Mais, sa mère a d’autres projets pour elle et méprise ce garçon sans fortune. Pour l’éliminer, elle ira jusqu’à faire un pari colossal : séduire Werner en partageant son bain ! Bernar Yslaire poursuit sa formidable et romantique saga des Sambre commencée avec Balac (Yann) en 1986. Ici, le scénario d’Yslaire reste classique : jeux tragiques de l’amour et jeux de pouvoir. Le dessinateur Marc-Antoine Boidin apporte tout son talent à l’ouvrage. Son trait racé et élégant trace personnages et décors avec maestria. Le dessin de Bodin exprime bien toute une palette de sentiments. La reconstitution historique est parfaite. Mais, le dessin ne suffit pas. Le scénariste doit fournir un scénario qui tient debout et, à ce jeu, Yslaire excelle. En donnant au récit un découpage approprié, il propose une histoire à la fois limpide et tortueuse où scénario et dessin se complètent à merveille. Les scènes d’amour succèdent aux scènes d’intrigues. Mais, les obstacles à une idylle sont nombreux. Comme ceux que vivront Bernard et Julie. Et, que dire des couleurs rouges et sombres qui accentuent l’aspect romanesque.
    Un classique incontournable de la BD romantique…

    ?>