BD : La Mémoire d\’Abraham T1 Les chemins de l\’exil

Les critiques BD
  • Ersel Dupré Morvan Halter
  • Casterman ©

  • Fou de douleur à la mort de sa mère, l\’écrivain Marek Halter s\’est penché sur les origines de sa famille. Cela a donné un roman, La Mémoire d\’Abraham, devenu un best seller. Quand on lui a proposé d\’adapter son histoire en bande dessinée, il a sauté sur l\’occasion. Pour lui, la BD a le pouvoir de fasciner les jeunes. L\’adaptation est dirigée par Jean David Morvan et supervisée par Halter. L\’histoire de la famille d\’Halter débute en 70 après J.C. pour s\’achever dans le ghetto de Varsovie avec la mort de son grand-père. En 70 après J.C., les Romains assiègent Jérusalem qu\’occupe le peuple juif. Après un combat sanglant, ils incendient le Temple. Les juifs trouvent le salut dans la fuite. Abraham, le scribe est de ceux-là et c\’est par lui que tout commence… Minutieux, documenté, le scénario nous emmène en ces temps reculés pour faire la connaissance du peuple juif avec ses souffrances et son besoin d\’exister. Les personnages prennent chair dans les scènes de bataille et dans celles de discussions sur le pouvoir de la transmission. Toutes les pages historiques ont été confiées à Ersel qui restitue fidèlement les décors et les costumes de l\’époque antique. Un soin particulier a été apporté à l\’expression des visages. Les couleurs épousent les aléas de l\’Histoire et apportent rythme et contraste.

    Ce premier volume conduira le lecteur à la découverte du peuple juif, mal connu et mal aimé…

    Acheter :

    Laisser un commentaire