BD : L’Age des corbeaux

Les critiques BD
  • Parno & Jicé
  • Vents d\'Ouest

  •  

    Rédacteur de contrats dans une compagnie d’assurance, Vladimir Principal, écrivain malchanceux, n\’est jamais parvenu à se faire publier et, maintenant, il est atteint du syndrome de la page blanche. Pour oublier ses déboires, il laisse dormir sa femme et son fils et va chercher refuge dans un bistrot. Après un sérieux arrosage, il rencontre un vieil homme qui se prétend « éditeur de destin » qui lui propose de réaliser son vœu le plus cher. En sortant du café, Vladimir s’aperçoit qu’il est un écrivain célèbre, honoré, convoité, chouchouté, adulé, suivi, harcelé… Est-ce bien ce qu’il souhaitait ?       

     

    Fable ou parabole sur la célébrité et ses conséquences, voici une œuvre qui, par certains côtés, rappelle furieusement Tardi comme en témoigne la couverture. Bien sûr, les thèmes retenus, l’artiste en panne d’inspiration et la soif de gloire, sentent un peu le déjà vu mais le traitement baroque du récit les réinvente. Et le travail à l’encre de Chine du dessinateur est une belle réussite. Un premier récit prometteur pour l’avenir de ses auteurs.

     

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire