BD : Largo Winch T17 La mer noire

Les critiques BD
  • Francq Van Hamme
  • Dupuis ©

  • Lucerne. Suisse. De nos jours. Martha Stroegl, la fille unique de Dieter Stroegl, gérant d’une banque du Groupe Winch, se fait enlever par une femme qui garde l’anonymat. But de l’opération : l’obliger à transférer des fonds de Largo pour déstabiliser sa multinationale. Au même moment, Largo assiste aux Etats-Unis au mariage de son ami Freddy… Dans la foulée des vingt ans de la série Largo Winch, Jean Van Hamme ose des procédés scénaristiques propres à décourager n’importe qui. En effet, la première planche est une lettre de Largo à ses actionnaires où il explique les effets de la crise financière de 2008. Deux planches plus loin, Van Hamme se permet trois pages d’une interview de Largo ! Pour le fond, l’intrigue de ce nouveau diptyque demeure classique : complot, meurtres, chasse à l’homme. Mais, le scénariste est au cœur des problématiques actuelles (économie et terrorisme). Après l’introduction, l’action démarre sur les chapeaux de roues avec des retournements de situation, beaucoup d’humour et un peu de sexe. Le dénouement complètement inattendu laisse béat d’admiration. Le trait réaliste de Philippe Francq se veut lisible, clair et limpide. Ses personnages sont truculents à souhait et ses cases pleines de détails avec des décors superbes. Avec, bien sûr, une propension à dessiner des femmes sublimes.

    Un épisode à couper le souffle…

    Acheter :

    Laisser un commentaire