BD : Largo Winch T18 Colère rouge

Les critiques BD
  • Francq Van Hamme
  • Dupuis ©

  • Largo se rend en Turquie pour découvrir qui a versé son argent à un trafiquant d’armes. Feu Sir Williams semblait impliqué dans un trafic de containers chapeauté par un enquêteur des douanes turques. Pour l’heure, Largo est coincé dans la cabine d’un bateau qui transporte des containers à la recherche d’éléments pour éclaircir la situation. Le capitaine lui demande de retrouver un passager clandestin qui n’est autre que Silky. Largo la retrouve et n’a d’autre issue que de se jeter à l’eau avec son pilote pour échapper à ses ennemis. Ils sont recueillis par un homme qui se présente comme le frère de Largo… Le scénariste Jean Van Hamme clôture son diptyque en beauté. L’intrigue classique s’emballe: complot, meurtres, chasse à l’homme. Van Hamme dévoile, un peu tôt ( ?), les instigateurs du complot. On en revient à une intrigue basé sur un frère comme dans le premier film de Largo. Ses personnages sont soigneusement étudiés et bénéficient d’une épaisseur psychologique réelle. En prime, on a droit à la mésaventure de Simon, l’ami de Largo, qui vient de l’aider, obligé d’épouser un laideron. Van Hamme résout le problème avec une classe inouïe. Le trait réaliste de Philippe Francq se veut lisible, clair et limpide. Ses personnages sont truculents à souhait et ses cases pleines de détails avec des décors superbes. Avec, bien sûr, une propension à dessiner des femmes sublimes. Francq se permet des planches incroyables comme celle du porte-containers et la Tour Winch de Chicago. Des merveilles !
    Comme chaque épisode, celui-ci est un incontournable, un classique à se procurer d’urgence !

    ?>