BD : Le ciel au-dessus du Louvre

Les critiques BD
  • Yslaire & Carrière
  • Futuropolis ©

  • Paris, 1793. Marat a été assassiné. Le peintre David a proposé à la Convention de faire son portrait posthume. Son ami Robespierre est venu juger de l\’avancement du tableau. Le 8 août, on inaugure au Louvre le premier musée de la Nation où l\’on peut voir les œuvres des peintres contemporains de la Révolution. Jules Stern, venu de Khazarie, cherche à joindre Robespierre. Ce dernier projette une motion ayant pour but de reconnaître la liberté des cultes. Il veut qu\’on organise une grande fête de la Raison en l\’honneur de l\’Être suprême… Pour cette commande du Musée du Louvre, associé à Futuropolis, Bernar Yslaire (Sambre) a demandé le concours du scénariste et réalisateur Jean-Claude Carrière. Et, c\’est tout bonnement sublime ! Le choix de l\’époque (la Terreur), l\’inauguration du musée, le travail extraordinaire de David, les idées révolutionnaires de Robespierre et l\’apparition de Jules, un héros d\’Yslaire, font de cette histoire un bijou scénaristique. Le contexte historique est parfaitement maîtrisé et permet au lecteur de traverser les moments terribles qui ont succédés à la Révolution. Par ailleurs, la performance graphique est digne d\’éloges. Yslaire introduit dans l\’album de véritables tableaux qu\’on peut voir aujourd\’hui au Louvre. Mais, il ne s\’arrête pas là. En faisant revivre à la perfection des personnages hauts en couleurs, le dessinateur s\’approprie leurs âmes et nous séduit.

    Un véritable chef d\’œuvre à découvrir d\’urgence…

     

     

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire