BD : Le printemps refleurira

Les critiques BD
  • Johanna
  • Futuropolis ©

  • Cracovie, 1919. Alfred Prinz, jeune artiste peintre, doit rentrer en Allemagne où son père lui a trouvé un vrai travail. Sa dernière soirée polonaise sera bien arrosée. A un point que, 18 ans plus tard, apprenant que Magdalena, le modèle avec qui il avait fini la nuit, avait eu un enfant, il pensa tout naturellement qu’il était de lui. Prinz, devenu Principius retourne en Pologne vers ce fils inconnu et pour fuir le nazisme triomphant. Et c’est le voyage en train… Un voyage qui aurait pu être banal sans ce tronc d’arbre sur les rails.
    Dans cette première partie de son récit, Johanna nous brosse avec vigueur un étrange huis-clos. Benyamin est-il le fils de Principius ? Celui-ci le souhaite et portant, l’adhésion du jeune homme aux thèses nazies le révulse. Il est vrai qu’il est juif ! L’arrêt du train est-il du à un accident ou à un attentat ? La présence des SS ne contribue pas à calmer toutes les imaginations…
    Un livre fort – où les idées foisonnent– et cohérent. Ecrit, dessiné et mis en couleurs par une seule personne, il est empreint d’une sourde mélancolie et la dominante sépia des couleurs contribue encore à en accentuer une dimension tragique. Superbe !

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire