BD : Léonard T42 Le génie des grandeurs

Les critiques BD
  • Turk & de Groot
  • Le Lombard ©

  • Basile, le disciple de Léonard, meurt de faim. Cela tombe bien car notre génie (des grandeurs) a inventé le Léopistolet qui amplifie les ondes qu’émettent les végétaux ! Il l’essaie sur une pomme qui devient gigantesque. Mais, il y a un vers dedans de la même taille ! Basile a une idée (c’est rare) : il fait grandir un oiseau qui mange le vers. Pour manger l’oiseau énorme, il tire sur le chat de la maison, Raoul. Mais, l’effet se dissipe. Comme Basile se moque de Léonard, il reçoit un coup de tromblon. Il tire alors avec son Léopistolet sur son maître qui l’écrase aussi sec… Bob de Groot se déchaîne à nouveau avec son génie favori. Il sait choisir le petit détail qui va nous faire hurler de rire. On nage dans un comique de situation délirant. Puis, le burlesque devient frénésie et destruction (les coups de tromblon qui massacrent Basile). Les gags défilent en cascade avec des chutes le plus souvent inattendues. Quant aux dialogues et aux jeux de mots, ils ne manquent pas de saveur. Avec son graphisme tout en rondeurs et en gros nez, Turk donne la touche finale au gag qu\’il soit visuel, verbal ou sonore et soigne le look de ses personnages. Au fil du temps Léonard est devenu un phénomène de l’édition : plus de 6 millions d’albums vendus pour un tirage de 75000 exemplaires à chaque nouveau titre.
    On peut acheter un album de Léonard les yeux fermés. C’est de la qualité, mais il faut ouvrir les yeux pour le lire. A se procurer d’urgence !

    ?>