BD : Les années douces T1

Les critiques BD
  • Taniguchi Kawakami
  • Casterman ©

  • Tsukiko, jeune trentenaire très jolie, a l’habitude de fréquenter un café où elle s’adonne à sa passion pour les mets fins et le saké. Un jour, elle rencontre un homme solitaire et élégant de plus de trente ans son aîné qui a été son professeur de littérature. Rapidement, leurs têtes à têtes se multiplient devant une bière et de la nourriture exquise…Jirô Taniguchi adapte ici en deux volumes Les années douces de la romancière Hiromi Kawakami. Avec sa légèreté coutumière, son approche du quotidien et des choses simples, Taniguchi nous régale grâce à un récit pudique et délicat, tissé de bonheurs fugaces et d’enchantements saisis au vol. Pourtant, le thème est ardu puisqu’il s’agit de la solitude et de la rencontre amoureuse. Pour mieux marquer le rythme, l’album est divisé en chapitres comportant chacun des douceurs ou des moments doux. Graphiquement, le trait fin et aérien de l’auteur parvient à nous captiver même dans les scènes intimistes. Au sommet de son art, Taniguchi sait donner à ses personnages l’expression juste et la psychologie adaptée. Les dialogues sonnent bien et, pour qui lit attentivement, révèlent le passé des acteurs. Le traitement en noir et blanc donne une impression d’efficacité. En bon conteur, l’auteur a prévu de scinder Les années douces en deux épisodes. Et, déjà, on se demande si la relation entre Tsukiko et son professeur va évoluer vers un lien amoureux. Bien malin celui qui le devine…

    Un récit plein de douceur qui est un pur plaisir pour les yeux et l’intellect…

    Acheter :

    Laisser un commentaire