BD : Les Schtroumpfs et le livre qui dit tout – T 26

Les critiques BD
  • Jost & Culliford & Carrray
  • Le Lombard ©

  • Thierry Culliford qui n’est autre que le fils de Peyo n’a plus rien à craindre. Il se trouve avec ce 26ème album au même niveau de qualité de scénario que son père, voir peut-être davantage, mais seul le futur pourra le confirmer.

    Culliford et Jost ont su ensemble créer (enfin?) un scénario qui mélange quasiment tous les sentiments humains-schtroumpfs.

    Le grand Schtroumpf doit quitter le village pendant quelques jours et il conseille à ses petits schtroumpfs d’être bien sages durant son absence. On peut y voir une certaine ressemblance avec le début du  Schtroumpfissime. Et ce n’est pas la seule.

    Le schtroumpf à lunettes décide d’en profiter pour faire le grand ménage dans la maison du grand schtroumpf. Lors du dépoussiérage il trouve dans la bibliothèque un livre magique qui parle; il suffit de lui poser une question pour connaître la page où se trouve la réponse. Au départ le schtroumpf à lunettes se propose de partager ce savoir avec les autres schtroumpfs, mais peu à peu les sentiments du pouvoir et de la connaissance lui monte à la tête et il finit par choisir de s’isoler et de choisir lui-même qui a le droit de poser des questions et surtout lesquelles. C’est à ce moment là que le grand schtroumpf revient de son voyage et qu’il mesure l’étendue du désastre car si le livre est magique, les réponses qu’il peut donner peuvent avoir des répercussion importante sur ceux qui les suivent.

    Je m’arrête la sinon je vais vous donner la fin de l’histoire. Quand je parlais des sentiments ce n’était pas à la légère. On y retrouve la générosité, la jalousie, le pouvoir, la confiance, les scrupules, l’inquiétude et pour finir la bonté.

    Ce 26ème tome sort l’année des 50 ans des Schtroumpfs. C’est un bon cadeau pour les lecteurs, mais c’est aussi un grand hommage offert à Peyo. La série continue à exister et avec la qualité d’un tel album ce n’est absolument pas regrettable.

    A noter, j’ai failli l’oublier, que Pascal Garray le dessinateur à lui aussi réussit à conserver mais aussi à améliorer les schtroumpfs.

    La lecture de \ » Les schtroumpfs et le livre qui dit tout\ » fut un réel plaisir.

    Acheter :

    Laisser un commentaire