BD : Les Tuniques Bleues T53 Sang bleu chez les Bleus

Les critiques BD
  • Lambil & Cauvin
  • Dupuis ©

  • Le sergent Chesterfield ramène au camp le caporal Blutch qui a encore essayé de déserter. Sur les ordres du général Grant, les troupes du général Alexander sont confinées au campement et l\’inaction pèse sur le moral des soldats. Toutefois, l\’attraction du moment est la présence de François d\’Orléans, fils du roi de France, venu porter main forte à l\’Union. Profitant de la nuit, Blutch assomme Chesterfield et le jette à l\’eau. Dans une rage folle, ce dernier part à sa recherche. Il le trouve occupé à faire de l\’aquarelle avec François d\’Orléans et manque d\’occire celui-ci… Raoul Cauvin nous sert un récit basé sur une anecdote authentique. Des français ont bel et bien participé à la guerre de sécession chez les nordistes et les sudistes. Dans la première partie, l\’action se resserre sur l\’antagonisme entre les deux héros. Ensuite, Cauvin nous régale en mettant Blutch et son compère dans une situation des plus embarrassantes au sein des lignes ennemies. Les traits jubilatoires fusent. Les gags font mouche.  Les dialogues sont percutants. Avec un sens inné du gag, il tourne en dérision les militaires, du simple soldat au plus gradé. Le trait expressif et dynamique de Willy Lambil met en valeur les idées les plus farfelues. Si les personnages ont le style gros nez, les décors et les chevaux sont dessinés de manière réaliste. Ce qui donne un effet burlesque aux scènes d\’action.

    Un régal d\’humour à consommer sans modération…

    Acheter :

    Laisser un commentaire