Bd Livre : La propagande dans la BD, Un siècle de manipulation en images

Les critiques BD
  • Fredrik Strömberg
  • Eyrolles ©

  • La bande dessinée est témoin de son temps. Bien que –dès son apparition (en Europe plus qu’aux Etats-Unis) – elle fut considérée comme un divertissement enfantin ce fut et c’est toujours (comme tous les médias) un moyen de conditionner ses lecteurs et d’instiller dans les jeunes consciences des idées préformatées.

     

    Dans ce livre, l’auteur montre comment les auteurs et les partis politiques pratiquèrent discrètement le bourrage de crâne au siècle dernier. Un coup à droite, un coup à gauche, la guerre, le racisme, la religion, le capitalisme, le sexe et d’autres encore sont passé à la moulinette de l’observateur. L’auteur suédois montre ainsi l’évolution des mœurs comme avec le passage du racisme « les noir qui étaient de grands enfants » à une « propagande positive » où ils acquièrent (comme tout le monde) le statut de super-héros. 

     

    Cet ouvrage s’impose comme incontournable pour qui veut comprendre la BD mais, bien que le livre survole toute la planète, l’univers anglo-saxon écrase le reste du monde. La production franco-belge est expédiée en trois pages avec l’inévitable Tintin (trois titres dont un ouvrage pirate… anglais) et la Bête est morte de Calvo qui incarne la Seconde Guerre. Un peu court pour notre égo ou serions nous moins politisés que les autres ?

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire