BD : Love Song T4 Greg

Les critiques BD
  • Christopher
  • Le Lombard ©

  • Pour le quatrième et dernier titre de son « Love Song », le scénariste et dessinateur Christopher consacre l’album aux Who. Après avoir pénétré dans l’intimité de trois des membres des Sleeping Watermelons (Manu, Sam, Boulette), il se penche sur le cas de Greg, l’anesthésiste, celui qui plonge les gens entre la vie et la mort. Greg connait bien cet état où se rencontrent rêves brisés et désirs inavouables. Car il brûle d’amour pour sa sœur (qui est mariée à un des membres du groupe) et entretient avec elle une relation incestueuse… Christopher, fort de sa sensibilité coutumière, plonge son personnage au fond du gouffre de la psyché et réalise une conclusion humaine à son récit. Ce dernier rappel au dénouement bouleversant, est à l’image de la série : intense, bouleversant et difficile à supporter. Christopher n’épargne rien à ses personnages. Fin connaisseur de l’âme humaine, il les met face à toute la noirceur de leur inconscient. Déjà, il avait traité l’adultère sans tomber dans la caricature ; il aborde l’inceste avec la même sensibilité, trouvant l’impossible équilibre entre explication et compréhension. Christophe ne juge pas, ne pardonne pas : c’est la vie qui prononce la sentence. L’ombre de la mort plane et engloutit progressivement Greg. Christopher, dont le graphisme simple est très seyant, nous offre une plongée dans l’inconscient tandis qu’en surface, tout s’écroule.

     

    La conclusion d’une série qui ravira les amateurs de psychologie et les fans de rock…

     

    ?>