BD : Luchadores Five – tome 3 : Les créatures du lac de cuir noir

Les critiques BD
  • Jerry & Frissen & Bill
  • Les Humanoïdes associés ©

  • L’odeur de poisson pas frais qui empeste les narines des Luchadores Five devient insupportable. Il leur faut se rendre à l’évidence : les redoutables créatures du lac ont pris possession des plages d’East L.A. Et ils ne semblent pas pressés de changer de lieu de réunion. Même le gang des surfeurs, d’habitude maitres des lieux, est contraint de faire affaire avec les amphibiens nauséabonds. Quand les créatures mettent la main sur Diablo Loco, un des piliers des Luchadores Five, ces derniers décident que la coupe est pleine. Mettant un temps de côté les querelles intestines, les quatre membres restants du collectif vont montrer à leurs ennemis qui fait la loi à East L.A. Et ce ne sont sûrement pas quelques surfeurs ou cowboys atteints d’arthrose qui vont les arrêter.

    Et de trois tomes pour refermer les aventures du collectif fondateur de la série Lucha Libre ! Aucun fan n’osera bouder sa joie en feuilletant la version cartonnée du fanzine. Le surcoût occasionné se justifie : d’abord, les vignettes sont plus grandes, ce qui rend les dialogues plus lisibles. Ensuite, le format BD réunit en une seule pièce plusieurs fragments qui étaient à l’époque éparpillés dans les fanzines, et qui nous faisaient, à force, un peu perdre le fil de l’histoire. On découvre ici le plaisir de la lecture d’une traite : on rit aux vannes qui fusent entre les Luchadores Five, aux répliques des papis flingueurs ou devant la raclée administrée aux surfeurs californiens. Quelques références cinématographiques agrémentent l’action : Grease, Point Break… sans atteindre pour autant le niveau du premier tome (Godzilla et les frères Bogdanov). Reste un regret : que l’agrandissement ne se soit pas accompagné d’un travail plus poussé de la couleur, car certaines vignettes paraissent monotones en grand format. 

    Acheter :

    Laisser un commentaire