BD : L’ultime défi de Sherlock Holmes

Les critiques BD
  • Stromboni & Cotte & Michael & Dibdin
  • Rivages/Casterman/Noir ©

  • L’ultime défi de Sherlock Holmes Stromboni Cotte Michael Dibdin Rivages/Casterman/Noir

     

     

    Au 221B Baker Street, Sherlock Holmes raconte à son ami le Docteur Watson comment il a résolu l’énigme Atkinson.  C’est alors que l’inspecteur Lestrade le convoque à Scotland Yard. Une prostituée a été découverte les organes génitaux et l’abdomen déchiquetés. Monsieur Pizer, un savetier a été appréhendé. Holmes disculpe le pauvre homme. Puis, arrive une lettre signée Jack l’Eventreur qui annonce un nouveau crime. Malgré le style maladroit de l’auteur, Holmes pense qu’il s’agit d’un homme de la haute société. Et, le tueur frappe à nouveau deux fois la même nuit, éviscérant ses victimes… Le scénariste Olivier Cotte et le dessinateur Jules Stromboni adaptent de façon jubilatoire un roman de Michael Dibdin. Psychologiquement, les personnages sont parfaits et l’ambiance lugubre et glauque. On retrouve l’intelligence d’Holmes et les manies de Watson. L’intrigue est d’une complexité diabolique jusqu’au coup de théâtre final qui laisse pantois. Le traitement graphique donne un cachet particulier à l’oeuvre. Le dessin est réalisé sur du papier jauni et s’inspire de la littérature populaire du XIXème siècle. Stromboni nous gratifie de scènes d’horreur très réussies comme celles que propose la découverte des cadavres. Graphiquement, les protagonistes sont tels qu’on pourrait facilement l’imaginer.

     

    La dernière enquête de Sherlock Holmes fascinera sans nul doute les lecteurs de BD et les autres…

     

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire