BD : Magasin Général T7

Les critiques BD
  • Charleston Loisel Tripp
  • Casterman ©

  • Notre-Dame-des-Lacs. Québec rural dans l’entre-deux-guerrres (années 20). A la mort de son mari, Félix, la jeune Marie Ducharme a surmonté son chagrin pour reprendre Le Magasin Général que tenait Félix. Sur un coup de folie, elle couche avec Marceau promis à Clara ! Et, bientôt, c’est tout le village qui est en ébullition ! Marie décide de partir à Montréal où elle va vivre des heures extraordinaires. Nostalgiques, Marie et Jacinthe sont revenues de la ville avec des étoffes à la mode et incitent les hommes à danser le charleston… Pour concocter ce petit bijou, deux auteurs renommés, Régis Loisel et Jean-Louis Tripp se sont associés d’une manière particulièrement originale. Tous deux interviennent autant sur l’image que sur le scénario et les dialogues. Leurs talents conjugués a donné naissance à un univers graphique et narratif totalement neuf. Avec une gourmandise très communicative, les auteurs livrent ici une chronique sociale très humaine, peuplée de personnages intenses et savoureux. Cet épisode de 84 pages est une conséquence directe du retour de Marie. Psychologiquement, elle a changé et décidé d’oublier son veuvage. Elle veut profiter de la vie. Et, faire bénéficier toutes les femmes du village des idées modernes. Cet opus est jubilatoire de bout en bout. On boit, on danse, on fait l’amour. Seul le dénouement est complètement inattendu et promet une suite alléchante.
    Véritable hymne au bonheur, cet épisode est un pur chef d’œuvre comme toute la série…

    ?>