BD Manga : Kurokami – Tome 4

Les critiques BD
  • Lim Dall Young & Park Sung Woo
  • Ki-oon ©

  • Quand Keita, un jeune programmeur de jeux video propose à Kurokami, une très jeune fille affamée, un bol de ramen, il ne sait pas que leurs destins seront liés à jamais et qu”ils devront affronter les pires créatures pour la préservation de l’équilibre du monde.

    Keita, Akane et Kurokami se rendent à Okinawa. Ils pensent que le grand-père pourrait leur fournir quelques explications sur la présence, sur un cliché, d’une femme qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la mère de Keita. C’est sans compter sur l’irruption dans leur vie des jumeaux Kakuma et Makana, eux aussi mototsumitamas.

    Kurokami, notre héroïne n’aurait certainement pas déplu à notre maître à tous : le grand Go Nagaï, le papa de Goldorak entre autres. En effet, comme Cutie Honey, Kurokami mange comme quatre et est d’une naïveté inversement proportionnelle à la longueur de ses jupes. On se laisse prendre à ses grands yeux innocents et la rage dont elle fait preuve dans les combats nous aide à mieux percevoir son identité spirituelle, implacable. Côté graphisme, le collage de décors en prises de vues réelles retravaillées ensuite (rues, ciels…) et de dessins de pure fiction accentue le télescopage des deux univers. Une bonne trouvaille ! Côté scénario, ce volume pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses mais c’est la loi dans ce genre de série vouée à produire un bon nombre de tomes. Espérons que les révélations à venir seront à la hauteur de notre attente.

    Acheter :

    Laisser un commentaire