BD : Medina T1 Les Drax

Les critiques BD
  • Elghorri & Dufaux
  • Le Lombard ©

  • Dans un futur post-apocalyptique, Medina est devenue le dernier bastion d’une humanité en lutte contre les Drax, créatures cauchemardesques et infectieuses. Le bouclier qui protège la ville ne tiendra guère longtemps et les hommes semblent condamnés. La seule lueur d’espoir est le paquet arraché aux Drax par le soldat Karlof : Hadron, 14 ans, dont on dit qu’elle porte en elle la Grande Rédemption… Medina, c’est la nouvelle histoire prévue en trois tomes du scénariste Jean Dufaux qui explique dans une longue préface qu’il se lance dans un nouveau défi. Pour ce scénario, Dufaux a été influencé par les films Universal des années 30. Son récit, très dur, de science-fiction se rapproche aussi de films comme Alien ou Starship Troopers. Dufaux dépeint un univers âpre et rude, que le nucléaire a dévasté. Il plante un décor hallucinant et installe des personnages pas trop sympathiques et des créatures repoussantes. Les Drax ont déjà gagné la guerre. L’ultime espoir des humains repose sur une hybride, Hadron, qui porte en elle le bien ou le mal. Le mystère que Dufaux nous propose de découvrir est exaltant. Nostalgique de Métal Hurlant, le dessinateur Yacine Elghorri, qui a travaillé pour le cinéma, enchaîne les cadrages dynamiques sans jamais perdre de vue la planche dans sa globalité. Ses monstres donnent le frisson comme dans les films cités plus haut. Son trait brutal arrache les tripes. Le lecteur est subjugué.

    Un premier épisode efficace et effrayant qui ravira les amateurs du genre.

    Acheter :

    Laisser un commentaire