BD : Namibia Episode 1 Marchal

Les critiques BD
  • Leo Rodolphe Marchal
  • Dargaud ©

  • Namibie 1949. Un photographe de World, Buloz, découvre des vers géants qui ravagent des zones de culture céréalières. Il prend aussi en photo le Reichsmarschall Hermann Göring. Alertés, les services secrets britanniques envoient sur place, leur meilleur agent, Kathy Austin. Une enquête est lancée concernant Göring, censé s’être suicidé en 1946 et avoir été incinéré ensuite… Créées par le scénariste Rodolphe et le dessinateur Leo, les aventures de Kathy Austin, ont fait l’objet d’un premier cycle passionnant (Kenya) mélangeant fantastique et science-fiction. Avec Namibia, Rodolphe et Leo remettent le couvert en tant que scénaristes puisque le dessin a été confié à Bertrand Marchal. Le scénario fait la part belle à l’espionnage et aux éléments fantastiques.  Il pose un triple mystère: le comportement des vers, le vieillissement prématuré d’êtres humains et l’apparition d’un fantôme du passé. Miss Austin, elle, n’est pas sans rappeler  Kim Keller des Mondes d’Aldébaran de Leo. Graduellement, le suspense monte jusqu’au dénouement ahurissant. Sans aucun doute, les auteurs pratiquent à merveille l’art de la chute. Marchal maîtrise bien le graphisme imaginatif et précis de Leo tant pour les décors que pour les personnages. Toutefois, les couleurs ne passent pas bien. Surtout sur les visages des protagonistes qui semblent victimes d’ombres malvenues.

    Un premier épisode fascinant propre à donner des frissons et qui se lit d’une traite.

    Acheter :

    Laisser un commentaire