BD : Nico T2 Opération Caraïbes

Les critiques BD
  • Berthet Duval
  • Dargaud ©

  • Que se passerait-il si deux soucoupes volantes avaient atterri sur la planète en pleine guerre froide en 1947 ? L’un en Sibérie. L’autre à Roswell aux Etats-Unis. A Washington, le Président Truman décide de divulguer au public la nouvelle de cette découverte qui pourrait donner à l’Amérique une avance technologique inégalée. De son côté, Staline prend la décision de faire à son peuple les mêmes révélations que Truman. Août 1966. Dans un univers où les voitures volent et où les trains sont atomiques, la jolie Nico, agent de la CIA, part en mission à Paris. Le scénariste Fred Duval imagine un monde où le progrès technique est époustouflant. A cette toile de fond pseudohistorique, il greffe une passionnante histoire  d’espionnage. Nico est une uchronie. A savoir une réécriture de L’Histoire en modifiant des éléments du passé. L’action est menée tambour battant sur plusieurs fronts : On n’a pas le temps de respirer entre les multiples rebondissements. Avec le personnage de Nico, on a un caractère fort, psychologiquement très fouillé et très fin. On est conquis par le décor rétro futuriste et par l’intrigue mystérieuse à souhait. Avec son trait pur et élégant, Philippe Berthet habille avec panache un scénario à surprises. Comme dans Pin-up, il dessine avec grâce ses personnages féminins et plante de façon magistrale le cadre du récit. On y croit vraiment…

     

    Une fois l’album ouvert, on rêve jusqu’au mot Fin. A lire d’urgence !

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire