BD :Nous ne serons jamais des héros

Les critiques BD
  • Salsedo Jouvray
  • Lombard Signé ©

  • Paris. De nos jours. Chômeur à 32 ans, Michaël Bansart passe sa vie à glander devant des documentaires insipides. De temps en temps, il fait un intérim. Tout va basculer le jour où sa grand-mère paternelle vient à mourir. Avec sa s?ur, il assiste à l’enterrement et retrouve son père, Charles, qui a gardé le même caractère acariâtre. En fait, il ne s’est jamais remis de la mort de sa femme, 25 ans plus tôt, dans un accident de voiture. Charles propose à son fils de faire un tour du monde sur les traces des souvenirs que lui a laissé sa femme. A contrec?ur, Mick accepte. Dès le début, Son père se révèle très vite être un véritable emmerdeur… Le scénariste Olivier Jouvray avait envie d’écrire un scénario en utilisant ses souvenirs de voyage. Ce magnifique récit intimiste prend donc le prétexte du voyage pour mieux explorer la relation trouble entre un père et son fils. Leur confrontation, c’est en réalité celle de deux générations que tout oppose et entre lesquelles la vie a dressé un mur d’incompréhension. Mais, le plus émouvant est le parcours du père aigri par la vie qui veut diminuer ses souffrances et ses regrets. Il a aussi peur de la mort et veut revivre les bons moments de son existence pour que sa fin soit plus douce. Le récit bénéficie des superbes lavis du dessinateur Frédérik Salsedo qui parvient à traduire parfaitement les sentiments des personnages.

    Un pavé copieux (84 pages) et prenant où chacun peut se remettre en question…

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire