BD : Orion T4 Les Oracles

Les critiques BD
  • Jaillioux Martin
  • Casterman ©

  • Fin du Vème siècle avant J.C. La cité d’Athènes est assiégée par l’armée de Sparte que Périclès redoute d’affronter sur la terre ferme. Pour conforter sa stratégie – s’abriter derrière l’enceinte et attaquer par voie maritime -, il envoie son épouse Aspasie recueillir l’avis des dieux. Mais, la mission secrète est surprise par des opposants, en cheville avec l’ennemi. Alors qu’il partait s’engager dans la flotte alliée d’Athènes sur l’île de Corcyre, Orion rencontre Panaïotis, un adolescent qui lui parle du Nécromantion, un lieu sacré où il est possible d’entrer en contact avec les morts. Ils décident d’y aller ensemble, mais ignorent qu’ils vont se retrouver au cœur d’un complot où se joue le sort d’Athènes. Intrigue à suspense autant que jeu de piste à énigmes, cet épisode ancré dans la réalité historique et la mythologie grecque permet aussi de suivre le parcours initiatique du nouveau compagnon d’Orion. Marc Jailloux a su trouver une suite astucieuse aux aventures de ce héros qu’il met en images dans un style fidèle à Jacques Martin. Avec des planches aux détails soignés, il rend hommage à son auteur fétiche, tout en modernisant la narration et la mise en couleurs.

     

    Orion représentait l’idéal de Jacques Martin. La tête bien faite dans un corps parfait, cet idéaliste est assoiffé de justice et de liberté. En outre, ce jeune patriote charismatique manie parfaitement le glaive et un arc transformable en fouet.

     

     

    Comme Les Voyages d’Orion et les épisodes précédents, le récit fascine…

     

    ?>