BD : Parker Le chasseur

Les critiques BD
  • Cooke & Stark
  • Dargaud ©

  • Etats-Unis. Années 60. Il y a quelques mois, Parker et sa femme, Lynn, ont rencontrés Mal Resnick. Il leur proposa une affaire facile: un trafic d\’armes avec un retour de 90.000 dollars. Mais voilà qu\’une fois l\’affaire faite, Lynn lui tire dessus. Parker se réveille seul dans une maison en flammes. C’est la boucle de sa ceinture qui a  reçu l\’impact. En piteux état, il se fait ramasser pour vagabondage et se retrouve en prison. Puis, c\’est la cavale et la vengeance d\’un homme dur et froid qui veut récupérer sa part du magot… Parker a été imaginé par Donald Westlake, alias Richard Stark, le pape du roman noir. Darwyn Cooke se charge de l\’adaptation d’une des aventures de ce truand de façon magistrale. Le dynamisme des cadrages, le rythme haletant du découpage et les couleurs font souffler une atmosphère électrique et angoissante sur cet album. Les dialogues incisifs et cyniques s\’accordent à merveille avec le trait aigu et vigoureux du dessin de Cooke. On s\’immerge avec délectation dans le monde interlope de la pègre. Avec fascination, on découvre son implacable vengeance tandis que le suspense montre graduellement. L’action trépidante est menée de main de maître. Par des flash-back judicieux, Cooke nous éclaire sur les dessous du récit. De rebondissements en coup de théâtre, l\’intrigue mène au dénouement inéluctable et palpitant.

    Ce premier album d’une série qui en comptera quatre se lit comme un roman qui sent la poudre et la sueur…

    Acheter :

    Laisser un commentaire