BD : Percy Shelley T1

Les critiques BD
  • Casanave Vandermeulen
  • Le Lombard ©

  • 1811, Université d’Oxford. Le recteur est ulcéré car un traité intitulé « De la nécessité de l’athéisme » circule dans le campus. L’auteur n’est autre que Percy Bysshe Shelley, un incurable adolescent sûr de lui. Il est expulsé avec fracas ! De retour chez lui dans le Sussex, refusant de s’excuser, il est viré par son père. Cela ne l’ébranle aucunement. Il part chez ses sœurs à Londres. Ces dernières ne le supportent pas ! Il leur dérobe de l’argent et repart avec Harriet, une étudiante…Le scénariste David Vandermeulen s’est intéressé de près au mouvement gothique et à la période du romantisme anglais au XVIIIème siècle. Pour faire passer en BD un sujet un peu rebutant, Vandermeulen adopte un ton léger et jovial que l’on retrouve dans les dialogues et les situations. La seconde épouse de Percy, Mary, est la plus connue sur le continent pour avoir écrit Frankenstein. Mais, il faut savoir que Percy était plus apprécié que sa femme dans son pays pour ses idées contestataires et ses envies de liberté qu’il défendait politiquement. Au fil de cette histoire, le lecteur pardonne les excentricités de Percy qui reste clairement un éternel adolescent. Au cours des 70 pages du récit, le dessin juste, vif et frais de Daniel Casanave fait mouche. Rarement la bande dessinée aura abordé la grande littérature – la poésie, même – sur un ton aussi badin, aussi vivant.
    Une grande balade romantique en très bonne compagnie. A découvrir !

    ?>