BD : Pills

Les critiques BD
  • Singelin Ozanam
  • KSTR Casterman ©

  • Dans un futur proche. Jeune adolescente, Emma, prépare un reportage sur les drogues dans un monde où les stupéfiants sont tolérés et à usage contrôlé par l’Etat. Elle se lie d’amitié avec Alice, Elmer et Mehdi. Ce dernier est un dealer. Le groupe s’éclate avec des pilules bleues… Le scénariste Antoine Ozanam aborde ici un sujet qui dérange. Bien sûr, c’est un récit d’anticipation qui suscite la réflexion. Mais, ce qui me dérange, c’est que les effets indésirables (perte de contrôle, bouleversement des sens et altération de l’identité) ne sont pas suffisamment montrés. Dans ce monde où la drogue est licite, Ozanam s’amuse à montrer les effets amusants des pilules du bonheur Puis, au milieu du récit, le ton se durcit. Le scénariste joue sur l’horreur incarnée par un tueur. L’histoire se transforme en thriller fantastique. Les dialogues ressemblent à du verlan et cela rend la lecture difficile. Le dénouement est sans surprises. Personnellement, je pense que ce genre de bande dessinée peut inciter à prendre des substances illicites. C’est donc un sujet pour un public averti. L’intrigue est mince. C’est un peu un exercice de style. Le graphisme de Guillaume Singelin n’est pas franchement attirant. Les personnages sont esquissés et un peu brouillons. Mais, les couleurs méritent la mention bien…

    Un ouvrage dangereux à ne pas mettre entre toutes les mains…

    Acheter :

    Laisser un commentaire