BD : Re-Mind T4

Les critiques BD
  • Mutti Alcante
  • Dargaud ©

  • Pendant une conférence au sommet, le Ministre de l’Intérieur américain est assassiné. L’inspecteur McKee, Ethan Geb et Ana Johansson renseignent le Président. Le casque de traduction du Ministre contenait du poison et la technologie Re-Mind permettant d’enregistrer les souvenirs d’une personne dans les secondes suivant sa mort. L’organisation terroriste Ciel noir, dirigée par la redoutable Elsa Bowl, dispose maintenant, grâce à cette technique, de tous les codes des militaires américains et aussi de tous leurs plans et armes les plus secrètes… Le scénariste Alcante avait pris pour postulat de départ de son scénario d’espionnage et de science-fiction une idée originale bien que fausse. La maxime qui veut qu’un homme voit défiler les souvenirs de sa vie juste avant sa mort. Alcante avait imaginé une technique appelée Re-Mind permettant d’enregistrer les souvenirs d’une personne en train de mourir ! Pour cet opus, la technologie Re-Mind démarre seulement l’action pour nous plonger dans une intrigue d’espionnage. Ici, Ciel noir, un groupe terroriste, tente de prendre le contrôle de la puissance militaire américaine pour redistribuer les cartes sur l’échiquier mondial. Graphiquement, Andréa Mutti nous propose des décors apocalyptiques et des personnages aux mines inquiétantes. Il maîtrise parfaitement les scènes d’action et participe au suspense. Les couleurs enrichissent la trame de l’intrigue.
    Dénouement captivant d’un diptyque futuriste à ne pas manquer…

    ?>