BD : Résistances T2 Le vent mauvais

Les critiques BD
  • Plumail Derrien
  • Le Lombard ©

  • Restés à Paris, Louis et Sonia tentent de vivre leur vie malgré l’occupation. Ce qui n’a rien de facile pour une jeune juive communiste au service d’un commandant nazi. De son côté, André rejoint enfin Sonia à Paris. Mais, il a opté pour une résistance plus active. Galvanisé par sa rencontre londonienne avec le général De Gaulle, il est choisi pour une mission en plein Vichy, dans l’œil du cyclone… Jean-Christophe Derrien et Claude Plumlail continuent de dérouler leur grande fresque sur la Résistance ou plutôt sur les résistances… Après un premier tome consacré aux réactions face à l’arrivée de l’occupant, voici maintenant le lecteur dans le vif du sujet, en plein cœur d’un Paris conquis, en proie à davantage d’exactions chaque jour. Mais, Derrien est de ces scénaristes qui savent reléguer son sujet à l’arrière-plan pour mieux laisser les personnages se développer. Ce deuxième tome lui permet d’esquisser les contours d’un fragile triangle amoureux, sans doute plus lourd de conséquences pour ses protagonistes que tous les événements historiques réels qui en composent la toile de fond. Une approche à hauteur de personnage, qui trouve un véritable écho dans les cases de Plumlail, capable de transmettre une émotion réelle à travers les froides lunettes d’André, les regards en coin de Louis et les beaux yeux de Sonia. Mais, la série pose toujours la question du choix moral entre résister et collaborer.

     

    Un récit passionnant qui ravira les férus d’Histoire et de romances… A découvrir d’urgence !

     

    ?>