images (9)

BD Revue : Le collectionneur de Bandes dessinées 113-114 c’est fini

Les critiques BD
  • Collectif

  • Quand Jacques Bisceglia m’a annoncé que le numéro de la revue Le collectionneur de Bandes dessinées qu’il avait en main, était le dernier j’ai eu du mal à le comprendre. Le dernier de l’année je lui ai répondu. La réponse fut édifiante. « Non, le dernier. C’est fini, On arrête ! ».

    Mince. La presque seule revue qui prenait au sérieux la BD, qui nous offrait des papiers et des dossiers introuvables ailleurs… Fini ? J’ai reçu une vraie baffe. Heureusement qu\’Yves Frémion était avec nous, il a rapidement mis en avant qu’il restait toujours encore le journal des Papiers Nickelés. C’est entendu, mais quand même. Le CBD ce n’était pas n’importe quoi. Voilà que j’écris au passé. C’est depuis 1985 que toute une équipe de dingues de la bd se réunit et travaille presque bénévolement pour construire ce qui est à présent le socle de toutes les recherches des journalistes et autres. Et l’aventure se termine. Les raisons ? Elles sont nombreuses. Quelques-unes sont mises en avant dans l’édito de numéro double 113-114. La fatigue, le manque de motivation, les difficultés permanentes de la presse, et peut-être aussi l’envie de passer à autre chose.  Il vaut mieux s’arrêter volontairement,  avec les honneurs du courage, plutôt que de s’acharner et de commencer à perdre le talent et la qualité qui ont fait la gloire du CBD.

    Un grand merci à toute l’équipe pour votre travail, votre passion et votre patience.

    Ce n’est pas un adieu mais juste qu’un au revoir, car personne n’en doute, nous allons rapidement en retrouver certains au journal des Papiers Nickelés.

    L’époque change, les noms et les styles aussi, et pourtant elle tourne…

    Acheter :

    Laisser un commentaire