BD : Rock Strips

Les critiques BD
  • Vincent Brunner & Luz & Berbérian & Killoffer & Sattouf
  • Flammarion ©

  • Autant se fier à la couverture, Rock Strips est bien le melting pot dont il a l’air. Des planches, des concerts, du texte, des discographies idéales et bien sûr des icones du rock. Vincent Brunner a opéré un tri sélectif dans l’ordre chronologique des plus grands groupes de rock : Led Zep, les Rolling Stones, Pink Floyd, les Ramones ou Radiohead… Loin des barrières de genre musical c’est plus une attitude (notamment scénique) qui semble avoir motivé les choix de l’auteur. On se retrouve bien souvent à la place du spectateur comme devant Iggy Pop ou les White Stripes. Parfois, l’univers de l’artiste prend le dessus (Nick Drake, les Beatles…) pour nous entrainer vers des mondes parallèles. Mais le plus gros challenge que relève avec audace Rock Strips est bien de mélanger le travail d’illustrateurs qui sont à peu près autant différents entre eux que Metallica et André Rieux (rassurez-vous les mots « violon » ou « orchestre symphonique » n’apparaissent jamais dans l’album). On passe ainsi allègrement du dessin pictural et indiscipliné de Killoffer sur Led Zep au trait sensible de Nine Antico sur l’apogée

    de Bowie. Certains se comportent en fan compulsif et racontent leur découverte du groupe, évoquant par exemple comment elle a révolutionné leur adolescence. On alterne les genres et les émotions : l’humour avec

    Riad Sattouf, la fantaisie avec Tanquerelle ou la rébellion des débuts du punk…

    En résumé, si vous cherchez une anthologie du rock, mieux vaut passer votre chemin. En revanche si vous êtes curieux d’anecdotes croustillantes sur un genre musical à part et qu’en plus vous êtes amateur d’expériences visuelles originales, c’est sûr, Rock Strips parlera à vos oreilles.

    Acheter :

    Laisser un commentaire