BD : Siegfried T2 La Walkyrie

Les critiques BD
  • Alice
  • Dargaud ©

  • En quête d’identité, Siegfried décide de rejoindre le pays des humains. Mime, le Nibelung, l’avertit que la route sera semée d’embûches. Il devra d’abord traverser le pays des géants, les montagnes sombres, les terres morcelées et le pays des brumes. La sorcière le met en garde contre le dragon Fafnir qu’il ne pourra vaincre sans avoir une épée solide, un coeur fort et la confiance pour reconnaître ses alliés. Au bout, se trouve peut-être le monde des hommes… On attendait la suite du Siegfried d\’Alice avec impatience. Le premier opus n’avait pas déçu. Le deuxième nous fait atteindre des sommets. De façon magistrale, Alice parvient à rendre son récit passionnant. Siegfried émeut par son désir d’appartenance à la race humaine. Le personnage de Mime, le Nibelung, est étudié pour nous faire rire et mettre le héros en valeur. Odin et La Walkyrie jouent leurs rôles à la perfection. Grâce à des cadrages de toute beauté et à un découpage plein d’ingéniosité, la partie graphique est époustouflante. On peut qualifier de  grandiose son travail sur les personnages et les décors. Les couleurs ajoutent une dimension lyrique à l’oeuvre. A la fois chanson de geste au souffle épique et poignante histoire d’amour, tragédie et comédie, Siegfried est un régal. D’ores et déjà, Alice a gagné son pari. Son film d’animation sur la légende de Siegfried devrait voir le jour en 2013.

    Cette épopée pleine de bruit et de fureur mérite sa place parmi les albums incontournables.

    Acheter :

    Laisser un commentaire